dimanche 22 octobre 2017

Sylvie de Gérard de Nerval

*****
Une histoire courte et simple d’un amour perdu. La langue est belle, avec ses longues phrases fluides et pleines d’images. C’est de la prose de nature poétique. C’est aussi vrai que ces longues phrases m’ont demandé beaucoup de concentration pour les comprendre ! J’ai dû relire la moitié des phrases non seulement pour découvrir leur signification mais aussi pour vraiment apprécier leur beauté.

La veille édition du livre de la Librairie Larousse est remplie de notes informatives en bas de page. Elle contient aussi une documentation thématique et, à la fin de chaque chapitre, quelques questions didactiques sur le texte. Évidemment, les notes m’ont vraiment aidé à mieux comprendre les symboles et à saisir les diverses références dans le texte. Bien que je n’aie pas vraiment essayé de répondre aux questions, elles m’ont encouragé à mieux réfléchir sur le contenu de l’histoire.

Bref, la lecture de cet ouvrage classique de Gérard Nerval a été un vrai plaisir. 

jeudi 12 octobre 2017

Le Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas

*****

Éditions Gallimard, publié en 1981









mardi 26 septembre 2017

Nuit de Bernard Minier

*****
Les premiers livres de Bernard Minier, je les ai vraiment aimés, surtout son « Glacé ». C’était alors avec beaucoup de joie anticipée que j’ai débuté son dernier. Malheureusement, en lisant, la joie a commencé à disparaître et après deux, trois cents pages de plus, elle est partie complètement. Je n’ai pas aimé beaucoup des choses ; l’introduction d’un nouveau personnage clé que je trouve peu sympathique du début, les actions malavisées et invraisemblables du héros, l’absence de la femme de gendarmerie aimable des livres antérieurs, l’intrigue décevante, l’introduction d’un petit peu de l’érotique peu convaincante, risible et, plus important, non fonctionnelle, la présence de quelques personnages marginaux qui sont restés sous-développés, la prévisibilité de beaucoup d’événements auxquels manque ensuite toute la suspense. Bref, le livre n’a pas répondu à mon attente. Je l’ai terminé finalement après deux semaines d’ajournements. 

La littérature française : dynamique & histoire, tome II de Jean-Yves Tadié et autres

*****
Je trouve ce deuxième et dernier tome sur l’histoire de la littérature française aussi bon que le premier. Publié en 2007, il est même plus épais que le premier ; environ 900 pages plein d’informations pertinentes, avec des chronologies schématiques, des bibliographies et un index étendu qui comprend soixante-dix pages.

Tous les cinq auteurs du livre sont des professeurs de littérature française, quatre à l’université de Paris IV-Sorbonne et un à l’université Columbia de New York. Ils traitent l’histoire de la littérature française de trois siècles. Michel Delon est l’auteur de la première partie sur le XVIIIe siècle. Trois auteurs, Françoise Mélonio, Bertrand Marchal et Jacques Noiray, sont responsables pour le texte sur le XIXe siècle. Antoine Compagnon est l’auteur de la troisième partie sur la XXe siècle. Tous les auteurs présentent des exposés sur les développements politiques et sociaux qui ont influencé l’évolution de la littérature française. Le livre n’offre pas de recueil de morceaux littéraires, comme, par exemple, la collection littéraire de Lagarde et Michard.

lundi 18 septembre 2017

La littérature française : dynamique & histoire, tome I de Jean-Yves Tadié et autres

*****
La première impression du livre était bonne. C’est un livre de poche assez lourd, d’environ 750 pages pleines de petites lettres et dépourvu d’images. C’est bon, car j’aime les livres épais. De plus, le livre présente des chronologies schématiques et plutôt détaillées d’auteurs et leurs ouvrages. C’est très bon, car je suis un peu dingue de schémas. Finalement, le livre contient un grand index des noms et ouvrages qui comprend approximativement cinquante pages ! C’est vraiment bon, car je suis très attaché à des longues listes alphabétiques. Bref, c’était avec beaucoup de joie anticipée que j’ai débuté à ma lecture.

Tous les quatre auteurs du livre sont des professeurs de littérature française, trois à l’université de Paris IV-Sorbonne et un à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Ils traitent l’histoire de la littérature de trois époques : le Moyen Âge, le XVIe siècle et le XVII siècle. On présente des exposés sur les développements politiques et sociaux qui ont influencé l’évolution de langue française. Le livre n’est pas une anthologie comme, par exemple, la collection littéraire de Lagarde et Michard, dans laquelle on présente un recueil de morceaux littéraires avec un peu de contexte historique. Ce livre-ci, « La littérature française », il traite surtout l’histoire plutôt que de contenu littéraire.

mercredi 6 septembre 2017

mardi 5 septembre 2017

Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours d’Albert Thibaudet

*****
Au début, je ne savais pas que ce livre sur l’histoire de la littérature française a été publié en 1936. Il traite les développements littéraires de 1789 jusqu’à 1930. Les « nos jours » du titre, ce sont les jours d’Albert Thibaudet des années 1930.

Je m’intéresse à la littérature française dans les grandes lignes. Ce sont seulement les grands développements littéraires et leur contexte historiques qui me concernent. Je voudrais comprendre les mouvements culturels et connaître les auteurs et les ouvrages les plus intéressants et marquants. C’est aussi pour identifier des nouveaux auteurs et leurs ouvrages que je lis des livres sur l’histoire de la littérature française. C’est pour ça que je doutais un peu qu’un récit de 1936 soit vraiment pertinent pour moi.

La princesse de Clèves de Mme de Lafayette

*****
La lecture de cette histoire d’amour classique a été une expérience plaisante. Bien que j’aie dû relire la moitié des conversations pour les déchiffrer et bien comprendre, je me suis vraiment amusé. La langue est belle et, de temps en temps, même imposante. 

Les premiers pages comprennent beaucoup de noms de personnages historiques. On y trouve Henri II, la duchesse de Valentinois, le connétable de Montmorency, la reine et la reine dauphine, et cetera. C’est pour ça que j’ai recherché fréquemment des informations sur le contexte historique de cette époque. J’ai aussi dû faire un petit panorama pour comprendre toutes les relations amicales et hostiles entre les personnages les plus importants à la cour d’Henri II. J’aime mon iPad ! C’est ainsi que ma lecture de ce roman classique a rapidement changé en une leçon d’histoire bien intéressante sur la France du XVIe siècle. C’était une expérience formidable !

lundi 28 août 2017

XXe siècle de Lagarde et Michard

*****
Le « XXe siècle » représente le dernier volume de la collection littéraire de Lagarde et Michard. C’est aussi le volume le plus épais, 700 pages ! et le plus illustré, cette fois par de belles images en couleur. Bref, un vrai trésor. Je dispose de l’édition de 1973. Elle couvre la période de 1900 à 1970.

Après avoir terminé le livre, j’ai dû ajouter encore quelques ouvrages essentiels à ma liste à lire. Au début, cette liste avait déjà une taille ridicule, mais, heureusement, les dommages sont limités. Autrement dit, je n’ai pas dû ajouter trop de nouvelles découvertes littéraires « à lire avec urgence ».

J’ai ajouté à ma liste, d’abord, la collection « Á la recherche du temps perdu » de Marcel Proust. La critique de Lagarde et Michard m’a convaincu, c’est obligatoire. Puis, j’ai trouvé quelques livres de Guillaume Appolonaire, « Alcools », et André Gide, « Les Faux-monnayeurs », qui semblent intéressants. Ce sont tous des ouvrages publiés avant 1914.


Le Miracle de Théophile de Rutebeuf

*****
À cause d'une inspiration inopinée, j'ai décidé de lire quelque chose inédite et totalement différente. J’ai parcouru mes listes à lire, oui, il y a plusieurs, et j’ai trouvé « Le Miracle de Théophile » de Rutebeuf. Un fin exemple de la poésie lyrique du Moyen Âge, selon Lagarde et Michard. Bien qu’on considère Rutebeuf « le représentant le plus complet de la littérature au Moyen Âge », on ne sait presque rien de cet auteur. Le Miracle date du XIIIe siècle. J’ai lu la version publiée par Grace Frank en 1925.

Selon l’introduction, la langue du Miracle est celle de l’Île-de-France. Malgré la veille langue, je trouve certaines parties du texte assez facile à lire. Il y a aussi beaucoup des vers que je ne comprends pas. Pourtant, on s’accoutume relativement vite à la vieille langue. Les mots comme « povre », « morir » ou « avroit fet bone jornee » sont un peu différents mais aussi plutôt amusants.

lundi 21 août 2017

XIXe siècle de Lagarde et Michard

*****
Finalement, j’ai terminé encore un volume, le XIXe siècle, de la collection littéraire de Lagarde et Michard. J’ai amorcé la lecture de cette collection impressionnante il y a deux ans, et, au fur et à mesure que j’approche le XXIe siècle, je reconnais de plus en plus des auteurs et leurs ouvrages. En effet, j’utilise la collection surtout pour identifier de nouveaux livres à lire. Évidemment, j’apprends aussi beaucoup d’information sur les auteurs et leurs ouvrages et sur les contextes historiques et sociaux.

Le volume sur le XIXe siècle comprend beaucoup de poésie, par exemple, des poèmes de Lamartine, d’Alfred de Vigny, de Victor Hugo, d’Alfred de Musset, et, respectueusement, de tout le reste. Je ne suis pas (encore ?) un grand fan de la poésie, française ou autre, donc je dois avouer, ici et maintenant, que j’ai sauté la plupart de poèmes présentés. Sacrilège ! Je l’ai vraiment essayé, la lecture de quelques poèmes, mais, malheureusement, ce n’est pas mon truc. D’ailleurs, j’aime quand même les pièces de théâtres classiques en vers, par exemple de Racine ou de Molière, allez comprendre.

samedi 19 août 2017

Décadence de Michel Onfray

*****
Un nouveau livre sur le développement de la civilisation chrétienne occidentale et son déclin supposé. C’est le troisième ouvrage de Michel Onfray que j’ai terminé et, de nouveau, je l’ai lu avec beaucoup de plaisir.

Le livre a été divisé en deux parties. Dans la première, « Les temps de la vigueur », l’auteur traite la naissance et le développement du judéo-christianisme jusqu’à la fin du Moyen Âge. L’auteur expose l’évolution d’une petite secte chrétienne, née au début de notre ère, à une religion. Il aborde beaucoup de sujets pertinents. Il démontre la position que Jésus-Christ serait plutôt une notion, une abstraction, une fiction, qu’un homme physique. Il expose le développement d’une croyance plutôt pacifique et tolérante à ses premiers jours, caractérisé surtout par l’amour du prochain et par le pardon des péchés, en une force politique expansive et agressive. Autrement dit, comment on « fit de Jésus le doux un Christ à l’épée ».

jeudi 17 août 2017

L’œuvre au noir de Marguerite Yourcenar

*****
La lecture de « L’œuvre au noir » a été un grand effort. Un effort gratifiant, bien entendu. Quel ouvrage ! C’est sans doute le livre le plus compliqué et bouleversant que j’aie lu depuis mon début français il y a environ cinq ans.

L’histoire se déroule en Europe au XVIe siècle. La nouvelle époque de la Renaissance prend la suite du Moyen Âge. Alors, c’est un temps excitant pour les sciences, l’art et le commerce. C’est aussi l’époque de guerres religieuses, de pauvreté et de maladie, bref un temps incertain et dangereux pour tous les citoyens, riches ou pauvres.

Le livre traite la vie de l’alchimiste Zénon, un homme né à Bruges et enfant illégitime d’un prince italien et une femme bourgeoise flamande. Il quitte son lieu de naissance pour parcourir en Europe pendant des décennies. Il se développe à la fois en clerc, philosophe, médecin et alchimiste. Ses pensées, ses convictions et ses écritures contredisent le dogme catholique ce qui met sa vie en danger. Il doit dissimuler son identité et il ne peut pas rester longtemps dans un endroit quelconque, il s’en va continuellement. Après avoir retourné finalement à Bruges, las après cette vie errante, il adopte un nom faux pour se protèger.

samedi 12 août 2017

Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar

*****
Les « mémoires d’Hadrien » traitent les mémoires d’empereur romain Hadrien. C’est l’empereur qui a fait construire le mur d’Hadrien au nord de la Bretagne. Il est né en 76, il est devenu empereur en 117 en il a régné sur l’empire romain jusqu’à sa mort en 138.

Marguerite Yourcenar a construit une histoire impressionnante sur la vie et le gouvernement de ce grand empereur. Le livre n’offre pas des dialogues ou des interactions entre des personnages divers. C’est un monologue dans lequel Hadrien raconte son récit de vie à son fils. On apprend d’abord sa vie d’officier dans l’armée romaine et après sa vie d’empereur. Il décrit et commente tous les intrigues politiques inéluctables. Il raconte et commente des événements importants chronologiquement et, de temps en temps, il donne des conseils à son fils. Bien que, aujourd’hui, cet empereur soit surtout connu par son mur en Bretagne, le mur est mentionné seulement une fois dans tout le livre.

jeudi 10 août 2017

Quelle(s) valeur(s) de la biodiversité ? de Mathilde Boutonnet et Eve Truilhé-Marengo

*****
Je m’intéresse à la gestion de l’environnement au sens large du terme : j’étudie la science, l’économie et le droit de l’environnement. C’est pour ça que j’ai acheté ce nouveau livre, publié en 2017, sur la valeur de la biodiversité. J’avais pour but d‘apprendre des nouveaux développements et de me familiariser avec le vocabulaire français. Je me suis attendu à un livre d’étude sur la valorisation économique de la biodiversité et des services écosystémiques.

Cependant, l’ouvrage n’est pas un livre d’étude. C’est un livre qui comprend treize articles scientifiques des chercheurs qui ont participé à une réflexion collective qui s’est tenue en résidentiel à la Fondation des Treilles en 2014. En outre, le livre contient une introduction et des propos conclusifs.


Dommage ! J’avais acheté une collection d’articles rassemblée dans un livre au lieu d’un livre d’étude intégré. Or, ça n’était pas un grand problème, car j’ai l’habitude de lire des articles scientifiques. Bien que tous ces articles traitent des sujets assez divers, leur thème commun, c’est la valeur de la biodiversité, un thème intéressant et épineux. Alors, plein d’optimisme, j’ai commencé à lire.

mercredi 2 août 2017

Violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner d’Étienne Deslaumes

*****
L’auteur Étienne Deslaumes n’est pas encore très connu. On trouve seulement un autre livre du même auteur sur Babelio, « Journal ambigu d’un cadre supérieur », bien qu’il ait publié un autre livre de plus, il y a plus de dix ans, « Émilien ou le souci de définition ».

J’ai immédiatement aimé le titre juridique « Violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner » de ce troisième livre de Deslaumes. Au début du livre, son thème semble plutôt simple. Une femme d’environ cinquante années est morte, victime d’un accident ou peut-être s’agit-il d’un suicide. Pendant l’enterrement, ses proches se souviennent de la défunte et d’autres événements de leur vie.

lundi 31 juillet 2017

Le Ventre de Paris d’Émile Zola

*****
C’est l’histoire de Florent, le forçat échappé à son exil à l’île de Diable qui s’est changé involontairement en inspecteur de marée après son retour secret à Paris. Bien que Florent soit le personnage principal, son histoire est complètement sous la domination de l’histoire plus grande de ce livre, le récit de ce vaste marché, les Halles, de Paris du XIXe siècle.

C’est le quatrième livre de Zola que j’ai terminé, après « Thérèse Raquin », « L'Assommoir » et « Germinal », et c’est pour ça que je m’étais attendu à une nouvelle critique sociale et perçante. Bien qu’on puisse bien trouver quelques éléments communs dans « le Ventre de Paris », car les conditions difficiles de cette époque passée ne sont pas ignorées, je trouve le style de l’écriture de ce livre plutôt différent. C’est surtout au début du livre, les premiers chapitres, qui se lisent comme on regarde un tableau. La description de la place du marché et de tous ces produits négociés et stockés, les légumes, les poissons, les fromages, la charcuterie, leurs couleurs et leurs odeurs, c’est de la poésie. 

jeudi 27 juillet 2017

L’Esprit d’hiver de Laura Kasischke

*****
Un livre captivant que j’ai terminé en seulement deux jours. Au début, ça ressemble à une histoire simple. Holly, une femme au foyer américaine, prépare un repas de Noël pour ses parents et environ dix autres invités. Il y a un peu de stress, car elle a dormi trop longtemps ce matin et il y a encore tellement des choses à faire avant que les invités n’arrivent... Mais au fur et à mesure que le jour s’écoule, ce stress, cette tension, augmente et s’approfondit. Son épouse ne revient pas de l’aéroport avec ses parents à lui, une tempête de neige se développe dehors, les invitées tardent à arriver et sa fille adoptée se comporte d’une façon de plus en plus embarrassante. Pendant qu’Holly fait ses préparations pour le repas, elle commente le comportement étrange de sa fille et elle se rappelle l’histoire de son adoption il y a dix ans.

Droit de l’environnement de l’Union européenne d’Eve Truilhé-Marengo

*****
Le livre offre une vue générale du droit de l’environnement de l’Union européenne. Bien que son bilan soit incomplet, après tout, on a dû faire un choix parmi les plus de 700 actes juridiques européens, on y trouve quand même les actes environnementaux les plus importants et pertinents.

Le livre comprend deux parties. La première partie s’occupe au droit institutionnel de l’Union européenne. On y trouve des choses comme la compétence en matière environnementale de l’Union, l’importance des principes de subsidiarité et de proportionnalité, les institutions européennes et leur fonctionnement, le rôle des États membres et les instruments génériques (les directives et les règlements).

La deuxième partie du livre contient le droit matériel. D’abord, l’auteur discute les trois principes essentiels pour le droit de l’environnement européen : le principe de prévention, le principe de précaution et le principe de pollueur-payer. Ensuite, elle présente les instruments transversaux : l’information, la participation et l’accès à la justice des citoyens européens, la prévention intégrée des dommages environnementaux et les responsabilités environnementales.

lundi 17 juillet 2017

7 ans après de Guillaume Musso

*****
La lecture des livres ennuyeux m’offre un grand avantage : bien qu’on perde son temps avec ces livres qui n’ont pas de saveur ou d’humour, qui présentent des intrigues forcées et des événements totalement improbables, on va quand même mieux apprécier tous ces autres livres qui bien valent la peine.

C’est exactement pour ça que je voudrais remercier l’auteur pour son « 7 ans après ». C’est un livre qui se trouve sur la liste « les 12 livres les plus populaires de l’année 2012 » de Babelio. Peut-être je devrais utiliser une autre liste pour chercher de l'inspiration … :)

jeudi 15 juin 2017

Le Livre des Baltimore de Joël Dicker

*****
Joël Dicker présente une saga familiale qui se déroule aux États-Unis. Le personnage principal, un auteur américain réussi, raconte l’histoire de sa famille et les développements qui ont abouti à un drame familial quelques années avant. Un drame qui s’est annoncé déjà dans les premiers pages du livre.

J’ai vraiment aimé le livre précédent de Joël Dicker, « La vérité sur l'affaire Harry Quebert ». C’est pour ça que je m’étais préparé à un nouveau régal littéraire avec « Le livre des Baltimore », malgré les critiques littéraires moins positives que j’ai lu directement après son apparition en 2015.

Heureusement, malgré ces présages peu favorables, je me suis bien amusé. Je trouve le livre bien écrit avec un style attirant. L’histoire a été bien construite et les événements actuels et les événements d’autrefois s’alternent logiquement. Le récit contient des éléments marrants, comme le rôle du chien au début, et des éléments touchants, comme les relations amicales parmi les personnages principaux.  Je n’ai pas terminé le livre en une seule étape, mais assez vite, quand même, peut-être en deux ou trois jours.

jeudi 2 mars 2017

Module 4 - Introduction aux droits de l’homme


Module 4
La typologie des droits de l’homme


Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours Introduction aux droits de l’homme (lien). Le cours consiste en huit modules. Le quatrième module du cours traite la typologie des droits de l'homme et ses enjeux idéologiques, politiques et juridiques. On introduit aussi la théorie de l’indivisibilité des droits de l’homme.

C’est un module plutôt intéressant, bien que l’information présentée ne soit pas très nouvelle pour moi. La classification des droits l’homme, les trois générations, aide surtout à mieux comprendre le contexte historique. J'ai toujours appris les droits de l'homme comme des droits soit individuels soit sociaux. Cette troisième catégorie, cette troisième génération des droits de solidarité, elle est nouvelle pour moi.

Les présentations vidéo sont toujours claires et faciles à suivre. Les informations supplémentaires sont pertinentes, mais cette fois, je ne les trouve pas vraiment intéressantes. La terminologie nouvelle : la « tradeoff thesis » et le concept de l’indivisibilité des droits de l’homme.

mardi 28 février 2017

Résumé de Module 3 - Introduction aux droits de l’homme

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Introduction aux droits de l’homme » qui consiste en huit modules : Les fondements, l’internationalisation, les sources, la typologie des droits de l’homme,
les obligations, les limites et, finalement, les mécanismes de mise en œuvre des droits de l’homme.

Dans ce troisième module, on présente d’abord des sources nationales des droits fondamentaux. Ensuite, on discute les rapports juridiques entre les droits fondamentaux d’origine nationale, et les droits de l’homme tels qu’ils sont issus du droit international.

Voilà, le résumé du troisème module.

Module 3 Les sources des droits de l’homme

lundi 27 février 2017

Résumé de Module 2 - Introduction aux droits de l’homme

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Introduction aux droits de l’homme » qui consiste en huit modules : Les fondements, l’internationalisation, les sources, la typologie des droits de l’homme,
les obligations, les limites et, finalement, les mécanismes de mise en œuvre des droits de l’homme.

Module 2 L’internationalisation des droits de l’homme


Résumé de Module 1 - Introduction aux droits de l’homme

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Introduction aux droits de l’homme » qui consiste en huit modules : Les fondements, l’internationalisation, les sources, la typologie des droits de l’homme,
les obligations, les limites et, finalement, les mécanismes de mise en œuvre des droits de l’homme.

Le premier module traite les fondements des droits de l’homme. On va expliquer comment les droits de l’homme se fondent sur la dignité humaine et comment leur contenu a été concrétisé à travers des expériences historiques et des expériences d’injustice.

Ensuite, on montre que le Siècle des lumières a joué un rôle très important dans l'évolution des droits de l’homme. Ils ont d’abord été déclarés de façon solennelle, après ils ont été codifiés dans les constitutions nationales. Les acquis ont été aussi remis en cause par plusieurs courants du XIXe et du XXe siècle.

Voilà, le résumé du premier module.

Module 1 Introduction aux droits de l’homme


vendredi 24 février 2017

Résumé de Module 4 « Écologie politique »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Écologie politique » qui consiste en quatre modules :
  1. Les maux et les mots de l’écologie
  2. Les différents courants de l’écologie politique 
  3. De l’écologie politique au développement durable
  4. Le courant institutionnaliste de l’écologie politique [...] et l’incapacité des démocraties à gérer le long terme
Le professeur pose que la responsabilité des démocraties occidentales est fondamentale dans la situation dangereuse en matière d’environnement global. L’humanité est entrée dans une nouvelle ère géologique qu’on nomme Anthropocène. C’est une ère caractérisée par l’impact massif des activités humaines sur le système Terre, à tel point que nous sommes devenus une force géologique.

[On ne discute pas, voire ne mentionne pas, les autres pays qui ont joué un rôle, comme par exemple, l’URSS, l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques. En Europe, où était le plus grand problème de pollution ? Oui, ça se trouvait en Pologne et en Allemagne de l’Est, les états pas démocratiques…]

Voilà, le résumé de module 4.

Module 4  Le courant institutionnaliste de l’écologie politique


jeudi 23 février 2017

Résumé de Module 3 « Écologie politique »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Écologie politique » qui consiste en quatre modules :
  1. Les maux et les mots de l’écologie
  2. Les différents courants de l’écologie politique 
  3. De l’écologie politique au développement durable
  4. Le courant institutionnaliste de l’écologie politique [...] et l’incapacité des démocraties à gérer le long terme
On présente d’abord le concept du développement durable, son histoire et ses grands principes. Puis, on discute la différence entre durabilité forte et faible. Ensuite, on analyse l’ensemble des raisons de « l’échec du développement durable » et, finalement, discute quelques idées principales du scénario de prospérité sans croissance. Voilà, le résumé de module 3.

Module 3  De l’écologie politique au développement durable


Résumé de Module 2 « Écologie politique »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Écologie politique » qui consiste en quatre modules  :
  1. Les maux et les mots de l’écologie
  2. Les différents courants de l’écologie politique 
  3. De l’écologie politique au développement durable
  4. Le courant institutionnaliste de l’écologie politique et le problème auquel il cherche à répondre : l’incapacité des démocraties à gérer le long terme
Module 2 a trois objectifs. D’abord, savoir discerner les grands courants de l’écologie politique. Ensuite, analyser les courants d’idées de l’écologie politique indépendamment des partis politiques institués et finalement, analyser les courants internationaux et non pas au sein d’un territoire national. Voilà, le résumé du module 2.

Module 2  Les différents courants de l’écologie politique

Écologie politique et décroissance

Résumé de Module 1 « Écologie politique »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Écologie politique » qui consiste en quatre modules :

  1. Les maux et les mots de l’écologie
  2. Les différents courants de l’écologie politique 
  3. De l’écologie politique au développement durable
  4. Le courant institutionnaliste de l’écologie politique et le problème auquel il cherche à répondre : l’incapacité des démocraties à gérer le long terme

Voilà, le résumé du module 1.

Module 1  Les maux et les mots de l’écologie


mercredi 22 février 2017

L’horticulture en serre aux Pays-Bas, sera-t-elle un peu plus durable ?

Mondialement, après les États-Unis, les Pays-Bas sont le deuxième exportateur des produits agricoles. La production des fleurs et des légumes par le secteur de l’horticulture en serre contribue considérablement à cette exportation. C’est un secteur rentable qui offre beaucoup d’emplois. C’est aussi un secteur polluant avec de grands impacts environnementaux. Il génère des eaux usées très polluées par des fertilisants minéraux, des pesticides et des herbicides. La nuit, les serres causent une pollution lumineuse considérable. Plus important, les serres sont de grands consommateurs d’énergie. On utilise beaucoup d’électricité pour l’éclairage, on consomme de grandes quantités de gaz naturel pour le chauffage et, forcé, on produit de grandes quantités de dioxyde de carbone.

Résumé de Module 7 « Développement Durable »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Développement Durable » qui consiste en huit modules :l'économie, la démographie, l'énergie, les ressources minérales, le climat, l'eau, l'agriculture et finalement un module de devoirs.

Voilà, le résume du module 7 sur l'agriculture.

Module 7 Agriculture


mardi 21 février 2017

Résumé de Module 6 « Développement Durable »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Développement Durable » qui consiste en huit modules : l'économie, la démographie, l'énergie, les ressources minérales, le climat, l'eau, l'agriculture et finalement un module de devoirs.

Voilà, le résume du module 6 sur l'eau.

Module 6  Eau

Résumé de Module 5 « Développement Durable »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Développement Durable » qui consiste en huit modules : l'économie, la démographie, l'énergie, les ressources minérales, le climat, l'eau, l'agriculture et finalement un module de devoirs.

Les ressources minérales jouent un rôle clé dans le développement de la technologie. Ce module traite les métaux courants, les métaux "rares" et les terres rares. On présente d’informations sur leurs réserves et leurs applications. On introduit les notions de ressources, de réserves bases et de réserves. On présente deux concepts, le risque d’approvisionnement et l’importance économique, pour exprimer la criticité de la disponibilité de métaux rares.

On conclut qu’il n’y a pas de danger imminent d’un manque de ressources globales pour les métaux courants. Pourtant, un virage vers le recyclage et l’économie circulaire reste nécessaire pour éviter des problèmes de pénurie plus tard. Pour les métaux rares et les terres rares, la situation est un peu plus urgente. Les réserves sont petites ou leur production est presque totalement contrôlée par un seul pays, la Chine.

Module 5  Ressources minérales

lundi 20 février 2017

Résumé de Module 4 « Développement Durable »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Développement Durable » qui consiste en huit modules : l'économie, la démographie, l'énergie, les ressources minérales, le climat, l'eau, l'agriculture et finalement un module de devoirs.

Le quatrième module de cours traite le climat. D'abord, on explique le fonctionnement du groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC). C'est un groupe international de scientifiques qui publie, tous les cinq ou six ans, des rapports de synthèse à destination de l'Organisation météorologique mondiale. Le dernier rapport date de 2013. On présente beaucoup des informations intéressantes de ce rapport, des informations sur le climat et son évolution. Toutes les informations sont illustrées par maintes graphiques et cartes.

Après la présentation des évolutions climatiques du dernier siècle, on poursuit par exposer les prédictions de futurs développements climatiques. On utilise quatre scénarios. Le scénario RCP 2.6 suppose un contrôle important des émissions de gaz à effet de serre. C’est le scénario le plus optimiste. Le scénario RCP 8.5 se base sur l'hypothèse d'une poursuite croissante de l'impact des émissions de gaz à effet de serre d'origine humaine sur le climat. C’est alors le scénario le plus pessimiste. On termine le module par présenter une figure de la synthèse qui illustre clairement une fois plus la nécessité de réduire les émissions du gaz à effet de serre.

Module 4  Climat

samedi 18 février 2017

Résumé de Module 3 « Développement Durable »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Développement Durable » qui consiste en huit modules : l'économie, la démographie, l'énergie, les ressources minérales, le climat, l'eau, l'agriculture et finalement un module de devoirs.

Ce troisième module traite la production et la consommation de l’énergie mondiale. On avance l’état des ressources d’énergie et de réserves d’énergie. On discute toutes les sources différentes d’énergie, fossiles et renouvelables. On parle de vecteurs d’énergie. Ensuite, on expose des chiffres sur la consommation d’énergie primaire mondiale et par pays. Les énergies renouvelables sont discutées, leur état d’aujourd’hui aussi comme leurs potentialités futures. Finalement, on présente quelques tendances futures.

Module 3  Énergie

vendredi 17 février 2017

Résumé de Module 2 « Développement Durable »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Développement Durable » qui consiste en huit modules : l'économie, la démographie, l'énergie, les ressources minérales, le climat, l'eau, l'agriculture et finalement un module de devoirs.

Le deuxième module traite la démographie. Les démographes étudient des développements et de projections de population en utilisant des simulateurs de population. Par exemple, le scénario moyen des démographes des Nations Unies aboutit à un effectif d’un peu plus de dix milliards d’habitants en 2100.

On discute le concept de la transition démographique, où les deux courbes de natalité et de mortalité se rejoignent à un niveau bas. Cette transition résulte au vieillissement démographique, c’est-à-dire, le phénomène que la population voit la proportion de personnes âgées augmenter et celle de jeunes diminuer.

Ensuite, on présente l’essor démographique de l’Afrique comme une évolution future importante. On traite aussi l’âge médian de la population, c’est l’âge qui divise une population en deux parties numériquement égales, qui varie beaucoup parmi des continents.

Voilà, le résumé du deuxième module.

Module 2  Démographie

jeudi 16 février 2017

Résumé de Module 5 « Comprendre l'écologie, pour une économie innovante »

Au début de 2017, je me suis inscrit à Coursera pour le cours « Comprendre l'écologie, pour une économie innovante » qui consiste en cinq modules.

Dans ce cinquième et dernier module de cours, on traite deux thèmes différents. D’abord, on discute le rapport entre la pollution de l’environnement et la santé humaine et, ensuite, on traite le droit de l’environnement. On fait connaissance avec des nouvelles expressions, comme « l’effet fenêtre »,  « l’exposome » et « égocide ».

Le lien entre la pollution et la santé est illustré par quelques images qui montrent deux tendances. D’un côté, la qualité de l’environnement s’améliore, les concentrations de polluants baissent en Europe et en France. D’un autre côté, on constate une augmentation d’affections de longue durée, comme l’incidence des cancers, ou du diabète chez les enfants, qui n’est pas dû au vieillissement de la population. On examine brièvement quelques nouveaux soucis en regard de la santé humaine, comme l’occurrence de la substance bisphénol A, des radiofréquences et des nanoparticules.

Ensuite, on parle du Code de l’environnement et de la Charte de l’environnement français. On présente quelques développements pertinents à la participation des gens au processus décisionnel. On touche à la Convention d’Aarhus et au Grenelle de l’environnement en France.

C’est un module intéressant, grâce au thème du droit de l’environnement et à toutes les informations supplémentaires pertinentes. Voilà, ci-dessous, le résumé du module.

Module 5 Enjeux sociétaux - approches transversales